image_pdfimage_print

Tests non valides de dépistage du VIH au point de service

Un dépistage non valide est un résultat rare, mais possible, d’un test effectué pour un client. Plusieurs exemples de l’apparition d’un dépistage non valide sont présentés dans la carte de référence « Interpréter les résultats du test VIH ».

Un dépistage non valide est surtout susceptible de se produire si l’on ne prélève pas assez de sang pour le processus de dépistage. Cependant, un résultat non valide peut également être dû à une déficience de la trousse de test ou si le patient souffre de certaines maladies immunitaires relativement rares. Rassurez le client : un test non valide n’est pas une indication que l’on pourrait être séropositif.

Que faire en cas de test de dépistage non valide?

  • Expliquez au client que le test de dépistage n’est pas valide. Rassurez-le en lui expliquant qu’il s’agit très probablement d’un problème lié au test. Cela ne signifie pas qu’il est séropositif. Demandez le consentement du client pour répéter le test.
  • Ne jetez pas la membrane du test. Si possible, prenez une photo du résultat non valide. Un rapport d’incident devra être produit pour le dépistage non valide, et cette photo fera partie de l’enquête.
  • Si possible, et si le patient y consent, demandez au responsable de l’assurance de la qualité ou à un autre collègue de dépistage de vous aider à lire le second test.
  • Si le deuxième test donne un résultat valide (le point de contrôle est clair), il vous faut alors conseiller le client en fonction de ce résultat.
  • Si le deuxième test de dépistage est non valide, recommandez au client de passer un dépistage standard du VIH, afin d’obtenir un résultat clair. Si le client y consent, faites une prise de sang pour le dépistage et soumettez-le au Laboratoire de santé publique de l’Ontario.

Suivi d’un test de dépistage non valide

Si un seul résultat de dépistage non valide s’est produit :

  • Avisez le responsable de l’assurance de la qualité.
  • Consignez le résultat dans le registre des incidents et indiquez minutieusement ce qui a pu en être la cause.
  • Conservez la photo au cas où le responsable de l’assurance de la qualité la demanderait.
  • Inscrivez le test de dépistage comme non valide dans le registre quotidien; toutefois, ne soumettez pas de réquisition au Laboratoire de santé publique de l’Ontario pour ce test, car il n’était pas valide.

Si deux résultats de dépistage non valides se sont produits :

  • Avisez le responsable de l’assurance de la qualité.
  • Conservez les deux membranes et partagez les photos avec le responsable de l’assurance de la qualité, car une enquête sera nécessaire.
  • Avisez le personnel des Programmes sur le sida et l’hépatite C et soumettez les photos des résultats.
  • Consignez les résultats des deux tests de dépistage dans le registre quotidien ainsi que l’orientation vers le dépistage standard s’il y a lieu. (Si le patient ne consent pas au test de dépistage standard, ne soumettez pas de demande au Laboratoire, car aucun test valide n’a été effectué).
  • Consignez les résultats dans le registre des incidents et collaborez avec le responsable de l’assurance de la qualité et le personnel du Ministère à déterminer les causes probables; notez vos conclusions dans le registre des incidents.